Crollon, toponymie du nom

Cr_topon_Crollon_carte_loupe (FILEminimizer)

Curieux de leur passé, nombreux sont ceux qui s’interrogent sur la signification des noms de lieu.

La toponymie, étude de l’origine et la formation de ces appellations, fournit également des indications sur les populations qui ont occupés ces territoires grâce en particulier à l’étymologie, qui étudie l’état, le plus ancien possible, des mots.

Il est certain que la plupart des noms propres géographiques, transmis oralement, ont subi bien des transformations. Ainsi, le Mont Nicro (Noir), près de Grenoble, est devenu le Mont de Néron, le Pas de l’Encié (en Provençal : passage de la gorge) a glissé vers le Pas Des Lanciers. Plus près de nous, l’Escheris est maintenant la commune Des Chéris, ce qui ne manque pas d’allure !

Et pour Crollon ?

Au cours des derniers siècles, de nombreux auteurs se sont penchés sur ce cas et émis bien des hypothèses. Cr_topon_crollon_desroches_signature

Dans « Annales civiles, militaires et généalogiques du pays d’Avranches » ( 1856), Jean-Jacques Desroches, curé de Folligny puis curé-doyen d’Isigny-le-Buat affirme :

« Il est donc certain que Rollon gouverna l’Avranchin dont le Mont-St-Michel était sur les limites, auprès des frontières de la Bretagne ; et la terre d’Ardevon était située entre le Mont-St-Michel et la Bretagne Elle devint une baronnie d’où relevaient presque toutes les terres et les fiefs de l Avranchin concédés aux Normands entre la Sélune et le Couesnon sur les limites de la Normandie et de la Bretagne.

Rollon gratifia plusieurs de ses compagnons d’armes de divers fiefs en cette même contrée comme on peut en juger par leurs habitations, leur descendance et par certains points de nos chartes….Cr_topon_Crollon_statue_de_Rollon (FILEminimizer)

… Un des plus anciens fiefs Crollon tire son nom de Rollon lui même ; car Chrollon est le même mot que Rollon comme Chrotta dont parle le poète Fortunat est le même mot que Rotte dont font mention les trouvères On sait que la plaine de Crolon renommée dans notre pays par une cause ancienne et inconnue domine la contrée entre la Neustrie et la Bretagne que les chemins les plus anciens et les plus importants y passent ; qu’on a trouvé dans cette localité des restes de fortifications anciennes. Rollon choisit ce lieu pour résister aux princes bretons dominant toutes les routes de Bretagne en Normandie, et ce fut un fief normand des plus importants. »

 Léopold Delisle(1), dans sa critique concernant ces Annales, parmi d’autres amabilités, parle de Desroches en ces termes :

« Mais nous devons avouer que les « Annales civiles, militaires et généalogiques du pays d’Avranches » nous ont paru une compilation dépourvue d’originalité, de critique et de méthode. A chaque page on y trouve des faits présentés dans un désordre inimaginable, des hypothèses dénuées de vraisemblance, des étymologies auxquelles on ne peut s’arrêter, et surtout des généalogies que les parties intéressées auront elles-mêmes quelque peine à prendre au sérieux. »

Et Delisle de terminer par :

« … Je pourrais continuer; mais un tel examen serait fastidieux pour mes lecteurs, qui décideront si M. Desroches avait le droit de terminer son livre par cette phrase modeste :Notre oeuvre laborieuse est finie; nous terminons ici cette histoire que nous avons écrite, la justice assise à nos côtés, la vérité devant les yeux; Personne n’en effacera une ligne. »

Cependant, connu localement, il semble que les écrits de Desroches marquèrent durablement les esprits. Le merveilleux de l’intervention d’un grand chef normand, Rollon, dans l’appellation Crollon, est toujours d’actualité. En outre, les ans ont ajoutés aux écrits de Desroches, l’intervention de Rollon dans la construction d’une chapelle mariale. La légende est belle, gardons-la, mais reste à prouver que Rollon soit intervenu dans l’Avranchin !

Édouard Le Héricher, dans « Normandie Scandinave ou Glossaire des Éléments scandinaves du Patois Normand » (Avranches, 1861), rapproche « Lond » de Lande :

LAND, terre surtout terre indivise, vague , d’où le français Lande , est épars sur le sol normand , dans les Landes, les Landelles ,la Londe, Lentille mais plus purement dans Estelan, terre de l’est ( D. Huet . Or de Caen 299 ), dans Orglandes, dans les communes de Séland, auj . Céland : « sur les: bords de la Sée », Lentilles, forme de Landelles.

LONDE resté dans beaucoup de Petites et Grandes Londes , dans les trois Londes de la Haute Normandie, …, dans Iquelon, littéralement. terre de l’eau ; au bord du Bosc.

Crollon , Etalondes (76) : Lond est même la forme archaïque que Land en anglais…

 Dans « Elude sur les Étymologies des noms de lieux et des noms de familles dans l’Avranchin »(signé L.C., Avranches 1894) », une autre étymologie nous est donnée :

« Pour désigner les marais de plus grande étendue, les terrains plats et souvent inondés, les Celtes avaient le mot crenna, ou cro. A ce mot nous rattacherons la Crenne à Aucey, la rivière de Grenne qui donne son nom au pont de d’Egrenne, et Cresnay, nom de commune, dont la partie basse est quelquefois inondée par la Sée, et dont l’église est voisine de la Sée

Crollon est cro-land, la terre du marais; c’est la même étymologie que Croyland. Grenneville, Granville et Grainville viennent aussi de Crenna, marécage, c’est Crennae-Villa, le village du marais. »

 Pour Auguste Honoré Longnon (1844-1911), archiviste et historien français, spécialiste de la Gaule romaine, le mot scandinave Lundr, « bois, bocage » est évidemment le terme final des noms suivants : Beslon (50), Boslon (27), Boulon (14), Bouquelon (27), le Catelon (27), Crollon(50), Ecaquelon (27), Ellon(14)…(« Les Noms de Lieux de la France »)

Plus proche de nous, et s’appuyant sur un siècle d’études supplémentaires, François de Beaurepaire dans « Les Noms Des Communes Et Anciennes Paroisses De La Manche ( 1986) », indique que la première mention de Crollon, alors Crolum, date de 1186, devenant Croilon au XIIIe siècle et Crolon au XIVe siècle.

Pour lui, d’origine incertaine, ce nom est sans doute prélatin.

Et, actuellement, sous le site internet Wikimanche(2), l’article consacré à Crollon apporte quelques précisions :

Étymologie :

Toponyme d’origine sans doute médiévale et de formation scandinave, composé de l’ancien norois lundr « bois », précédé de l’anthroponyme scandinave Krókr, soit « le bois de Krókr ». Ce nom de personne semble se retrouver dans le nom de Crosville-sur-Douve. Cette interprétation, majoritaire chez les spécialistes, ne fait cependant pas l’unanimité.

Auguste Longnon fut l’un des premiers à reconnaître dans la finale -lon de ce toponyme l’ancien scandinave lundr , sans toutefois proposer d’identification pour le premier élément. …. Adigard des Gautries ayant montré en Normandie l’existence passée du nom de personne scandinave Krók, c’est Ernest Nègre qui l’identifie à l’initiale Cro- du toponyme.

Seul François de Beaurepaire considère ce toponyme d’ « origine incertaine, sans doute prélatine » , sans toutefois donner la raison pour laquelle il rejette l’explication précédente.

☞ Le nom de personne scandinave Krókr, que l’on écrit aussi KrókR, est attesté en tant que nom individuel et comme sobriquet en anciens danois et suédois (Krok), ainsi qu’en ancien norois de l’Ouest (Krókr). (Site : Crollon_WikiManche)

Finalement, l’affirmation de Desroches, faisant descendre Crollon de Rollon, avait de la classe et du « chien », beaucoup plus que le commun « Bois de Krôkr » !

Cr_topon_Crocs_longs

 1 )   Léopold Victor Delisle, né à Valognes le 24 octobre 1826
 et mort à Chantilly le 22 juillet 1910, est un historien et 
bibliothécaire français, administrateur général de la Bibliothèque nationale de 1874 à 1905
2 )   Dominique Fournier semble en être le plus important contributeur.
Normalien, agrégé, docteur en linguistique et a, pour le plaisir, 
suivi des études d'histoire, d'archéologie gallo-romaine et 
médiévale, et de paléographie.(Site :  Dominique Fournier
Publicités
Cet article a été publié dans Crollon. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s