Caspar, un pharmacien très estimé

L’histoire d’un village ou d’une ville est indissociable de la vie de ses habitants.
Et il ne suffit pas d’être né dans la commune pour devenir un acteur important de la vie locale et s’impliquer dans des événements plus ou moins marquants.
Tous les habitants contribuent de manière plus ou moins discrète à son essor en étant acteurs ou tout simplement témoins des transformations de la cité  au fil des siècles.
Ce fut le cas de Charles William Zacharie CASPAR, pharmacien très apprécié de la population ducéenne…

Identification2

La vie d’un honnête homme

Né le 25 avril 1869 à Granville, Charles William Zacharie CASPAR n’appartient pas à une ancienne famille ducéenne.  Son père, Christian CASPAR capitaine au long cours âgé de 37 ans en 1869, est né également à Granville le 27 juillet 1831. A la naissance de son fils, il est domicilié Rue des Juifs, avec son épouse Sophie DELAMUSSE, aussi originaire de Granville. Les grands-parents paternels de Charles, Nicolas CASPAR pâtissier à Granville et Elisabeth DAECHER sont nés quant à eux, en Suisse, à Lucerne.

Charles CASPAR perd sa mère à l’âge de 2 ans et demi. Elle s’éteint le 12 décembre 1871. Le jeune CASPAR est destiné à la carrière d’officier de marine mais pour raison de santé,  il se tourne ensuite vers la pharmacie. Après des études au lycée à Coutances, un stage à Sourdeval, c’est à l’école de médecine et de pharmacie de Caen qu’il s’inscrit. Entre temps, son père décède en mer à bord du Chéribon le 3 février 1886.

Réformé du service militaire par la commission spéciale de Toul le 11 février 1891, Charles CASPAR obtient un poste de préparateur d’histoire naturelle et reçoit son diplôme de pharmacien le 16 octobre 1893, à Caen. Il fait également  connaissance d’une jeune femme nommée Almaïda LAVIEILLE qu’il épouse le 11 décembre 1895 à Caen. Née à Isigny (Calvados) le 9 juillet 1869, demeurant au 137 rue Saint Pierre, fille majeure de feu Guillaume LAVIEILLE journalier et de feue Virginie ROUXEL, elle est aussi mère de deux fillettes âgées de 6 ans et de 1 mois que Charles CASPAR reconnaît le jour même de son mariage : « les parties  déclarent qu’elles entendaient légitimer par le présent mariage :
– primo : Mathilde Denise Amandine LAVIEILLE née à Caen le 12 octobre 1889 (n°719 dans l’enregistrement d’état civil)
– secundo : Charlotte Gabrielle Germaine LAVIEILLE née à Caen au n°137 rue Saint Pierre, le 27 janvier dernier (1895) (sous le n°59 du même mois), enfants qu’elles reconnaissent nées de leurs œuvres ».

signatures

CASPAR a pour témoin  un ami nommé Achille DELAROCHE DES PILLIERS, clerc de notaire  âgé de 28 ans, demeurant à Ducey [né à Alençon le 13 juillet 1867 au n°13 de la Rue des Filles Notre Dame – Fils de Auguste Emmanuel DELAROCHE des Piliers commissaire priseur à Alençon et de Eugénie Mercier, Petit-fils de Charles Gabriel DELAROCHE ancien maire de Ducey et de Aimée Yvonne PINOT]

Il n’y a pas eu contrat de mariage. 
Nous ignorons pour quelle raison CASPAR s’installe à Ducey avec sa femme et ses deux filles en 1896 (présent dans les recensements de cette même date). Probablement, il reprend la pharmacie du n° 27 de la Grande Rue (actuellement n°19)  de Félix JEHANNE décédé en mars 1881. Nous ignorons si un autre pharmacien avait succédé à JEHANNE entre temps.

109

Le foyer s’agrandit avec les naissances de deux fils : Christian et de Charles. Le premier nait le 15 décembre 1903 et le second le 24 septembre 1907.

Son investissement dans la vie de la commune

Charles CASPAR s’investit dans la vie communale en devenant conseiller municipal, officier de l’Instruction Publique et Président de l’Amicale des Anciens élèves de l’Ecole Communale de Ducey. Il fait partie de plusieurs Sociétés locales, donne des cours postscolaires et il est reconnu pour être un excellent pianiste.
En janvier 1908, le pharmacien est d’ailleurs  décoré des Palmes Académiques.

Républicain avec son voisin ANFRAY, CASPAR se présente aux élections municipales en mai 1908. Ces deux derniers sont en ballottage. Le Dr. FLEURY fait imprimer des listes sur lesquelles il est en tête et les noms de CASPAR et ANFRAY sont supprimés et remplacés par d’autres.

Ces deux conseillers municipaux sortants publient dans le Courrier de Ducey du Samedi 9 mai 1908 ceci :

« Mes chers amis,
Malgré les attaques inqualifiables dont nous avons été l’objet, vous avez prouvé, par le nombre imposant de voix que vous nous aviez accordées, que nous n’avions point démérité des électeurs de Ducey et que nous avons loyalement rempli le mandat que vous nous aviez confié en 1904.
Trompés un instant, vous ouvrirez les yeux et vous voterez pour ceux qui n’ont uniquement pour but de l’intérêt et la prospérité de notre cher pays de Ducey.
Recevez, mes chers amis, l’assurance de notre entier dévouement ».
CASPAR – ANFRAY, Conseillers Municipaux sortants.

Soutenus par un groupe de républicains, ce dernier dénonce dans le même journal (même date), la manipulation de M. JAUNET qui

«veut les faire échouer », « parce qu’il sait qu’eux seuls sont capables de mettre un frein à ses projets ambitieux et néfastes ;
Electeurs, ne vous laissez pas duper par les flatteuses et mielleuses promesses d’un homme qui, il y a peu de temps disait à un membre du clergé « Monsieur, je n’ai jamais connu parmi les gens qui portent votre habit, que menteurs et fourbes » et qui est aujourd’hui le réactionnaire le plus acharné. Quant aux délégués dont parle M. JAUNET, dans sa circulaire du 3 mai dernier, il parait que lui-même en use, puisque dit-il « son petit doigt lui rapporte tout » ; Nous connaissons « ce petit doigt » Monsieur JAUNET. C’est encore une des nombreuses victimes que vous vous êtes attachés par une reconnaissance forcée.
Electeurs réfléchissez. Depuis qu’il est conseiller, M. JAUNET en a profité pour faire prospérer son intérêt personnel (location du haras, vente de son terrain pour la construction de la gendarmerie). Si vous votez pour les candidats qu’il patronne, il essaiera encore de proposer la construction d’une école de fille dans le seul but d’en profiter lui-même. Le budget communal souffrirait énormément de cette situation et vous verriez augmenter la charge de vos impôts.
Votez donc pour des hommes capables de soutenir vos intérêts. Tous en masse aux urnes pour CASPAR et ANFRAY ». Un groupe de républicains.

Toujours dans Courrier de Ducey du samedi 9 mai 1908, Albert FLEURY maire de Ducey, adresse un appel à la population de remerciement pour son élection et demande de renouveler le mandat de ces conseillers CASPAR et ANFRAY….

« En agissant ainsi, vous voterez une fois de plus pour moi et pour votre sympathique adjoint Emile HERMON ».

CASPAR restera conseiller municipal jusqu’à sa mort.

Quelques années plus tard, lorsque la France entre en guerre avec l’Allemagne, CASPAR se rend utile à l’Hôpital militaire n°120  qui vient de s’installer à Ducey. Ouvert dès septembre 1914, capacité d’une centaine de lits, l’hôpital  est géré par l’Association des Dames de France et accueille des soldats belges blessés. De nombreux ducéens viendront apporter bénévolement leur aide.

Hopital 120 Equipe Medicale

 Le regretté Caspar

Le 11 Août 1924, alors  qu’il se trouve dans le salon d’attente du dentiste M. Leüad à Avranches, Charles CASPAR  succombe à une embolie avant d’avoir eu le temps de céder son officine à un de ses fils.

Pharmacie CASPARD

En tant que secrétaire-adjoint  du Syndicat des pharmaciens de la Manche, il reçoit les regrets de ses confrères qui lui offrent un article nécrologique dans lequel on peut lire :

« Il vivait à Ducey entouré de l’amitié et de l’estime de tous n’attendant plus que quelques années pour transmettre à son fils aîné son officine dans laquelle il avait si consciencieusement  pratiqué cet art de la pharmacie qu’il chérissait … ».

Le  6 septembre 1925, Mme CASPAR revend sa maison du bourg. Elle perd son dernier fils Charles alors âgé de 19 ans probablement en étude à Paris. Il est inhumé à Granville le 7 mai 1927.

Il est possible que Charles CASPAR ait pu connaître son petit-fils né en 1922, que sa fille Charlotte a eu avec Wislaw VUJOVIC, son premier mari, et qui deviendra l’acteur de renom Michel AUCLAIR !

Publicités
Cet article a été publié dans => Personnalités, Ducey. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s