Fontaine du Coq et rue du Coq à Ducey

DU_fontaine_au_coq_ss_barre_pm

 La Fontaine du Coq et la Rue du Coq

La rue du Coq, charmant passage reliant actuellement la Grande Rue à la rue Boishue, est une des seules du bourg à être encore bordée par une ancienne maison à colombages et torchis, toujours habitée. Un monsieur PIGEON, coiffeur, habitait la Rue du Coq dans cette maison à colombages.

Mais cette rue est aussi et surtout connue pour sa fontaine.

C’est un puits typique de l’habitat rural de la Manche : puits isolé à demi enterré, coiffé d’un cône ovoïde et surmonté d’une pierre de même forme. La baie ouvre au ras du sol.

Avec son linteau portant l’inscription latine «Fons Publicus» (fontaine publique), ce puits ancien date certainement des origines de Ducey. Il est typique de cette région. Un autre, similaire, se trouve à Pontaubault.

Début XX éme siécle, le père Bernard LABBE, curé de Ducey et passionné d’Histoire Locale , dans un article du bulletin paroissial l’a décrit ainsi :

« La calotte de maçonnerie est supportée par un linteau de granit portant l’inscription « Fons Publicus ». En plus de l’inscription qui ne remonterait pas au delà du XVIIIème siècle, le niveau à 75 cm au dessous du niveau de la chaussée atteste une belle antiquité.

Il ne semble pas déraisonnable de penser que nous avons là un vestige du village primitif de Ducey entassé à l’entrée du pont. Il est heureux que ce petit édifice n’ait pas été détruit par l’urbanisme des buses d’égout. L’inscription est redevenue lisible grâce à l’obligeance du proche voisin que nous remercions. Cette fontaine ne porte pas de trace de date ».

La rue Boishue n’ayant été ouverte qu’en 1814, la rue du Coq était le chemin emprunté par les pélerins allant au Mont Saint-Michel. Elle reliait la rue des Croûtes (à cause des croûtes de cuir que les tanneurs y faisaient sécher, aujourd’hui rue des Tourelles), mais surtout c’était la voie de communication entre l’Eglise et le Vieux Pont permettant la traversée de la rivière Sélune.

On dit que c’est là l’origine du nom, les pélérins voyant de cet endroit le coq du clocher l’ont appelée Fontaine du Coq.

DU_fontaine_Plan_fontaine_rue_Coq_Ducey (FILEminimizer)

 Mais la fontaine était utilisé également par les habitants de Ducey.

Anciennement la fontaine était-elle aussi sécurisée que maintenant? L’échange de lettres retranscrites ci-dessous permet d’en douter.

Lettre du curé de Ducey Pinot

« A Monsieur le Lieutenant Général du Baillage d’Avranches

En son Hôtel

Avranches

J’ai l’honneur de vous informer d’un malheur qui est arrivé ce matin dans notre paroisse : la femme de Louïs Le Chevalier tanneur est allée chercher de l’eau de grand main à la fontaine du Coq et on l’a retrouvée noyée quelques temps après. J’attends vos ordres pour pouvoir agir. Je profite de cette malheureuse circonstance pour vous assurer du profond respect avec lequel j’ai l’honneur d’être

Monsieur

Votre très humble et très obéissant serviteur

Ducey 24 janvier 1781 Pinot curé de Ducey »

La réponse du Lieutenant Général dès le 24 janvier 1781 :

« …Suivant les conclusions du procureur du Roy avons permis au Sieur Curé de Ducey de donner la sépulture au corps de la femme dudit Louïs Le Chevalier vu que par la lettre sa mort n’a été occasionnée que part accident … »

Dès le lendemain le curé procède à l’inhumation, assisté du sieur Vicaire Delaroche.

 » Louïse Grihault femme de Louis Le Chevalier tanneur, âgée d’environ vingt cinq ans, noyée hier matin dans la fontaine du Coq proche le bourg a été inhumée par permission de messieurs les gens du Roy ce 25 janvier 1781… »

Ce malheureux incident, survenu il y a plus de 230 ans, nous indique que cette fontaine était utilisée par les habitants et en particulier par les tanneurs en activité sur les bords de la Sélune. Elle n’était pas incluse dans le périmètre du bourg et portait déjà le nom de fontaine du Coq.

Restauration

En octobre 2002, dans le cadre du BTS assistant de Gestion PME-PMI, trois étudiantes du Lycée Notre Dame de la Providence d’Avranches ont entrepris de restaurer un monument du petit patrimoine bâti.

Le choix s’est porté sur la Fontaine de la rue du coq, propriété communale.

Publicités
Cet article a été publié dans Ducey. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Fontaine du Coq et rue du Coq à Ducey

  1. Ping : Le Vieux Pont, le temps de la construction | Histothèque Jean-Vitel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s