L’église du Mesnil-Ozenne

 Comme la plupart des églises dédiées à saint Martin, le premier oratoire aurait été bâti vers le VIème ou VIIème siècle.

L’église, vraisemblablement fondée par le seigneur du lieu, Ozenne, domine un vaste panorama s’étendant jusqu’au Mont-Saint-Michel. Pendant longtemps, elle fut placée sous le patronage de l’abbé de l’abbaye de Montmorel, à Poilley.

En 1856, sous la vigoureuse impulsion du curé Isidore Le Provost, l’église est reconstruite. En 1864,  Le Provost se dote d’un presbytère digne de son église. Actuellement ce bâtiment est devenu  la mairie.

De l’église ancienne, il ne reste que peu de choses : deux contreforts, une fenestrelle au nord, quatre statues dans le pignon occidental et quelques vestiges du 15 ème siècle.

Comme la plupart des édifices religieux de cette époque le style est néo-gothique sauf le clocher. Un sérieux différent entre le maire, qui s’opposait à de nouvelles dépenses, et le curé, qui pensait que la commune pouvait faire plus, aboutit à l’abandon de la construction du clocher. Les pierres prévues sont toujours visibles sous le grand if du cimetière!

D’importants travaux de restauration ont été entrepris à partir de 2005, préservant ce patrimoine et mettant en valeur les boiseries et l’architecture intérieure.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sous le porche  de la tour du clocher, la tombe du prêtre Noël Delacour accueille le visiteur.

Mo_eglise_pierre_tomb (FILEminimizer)

Pierre tombale sous le porche : « Ici git le corps de Maitre Noël Delacour prêtre de ce lieu décédé le 9 de septembre 1772 »

La luminosité met en valeur  le mobilier de la nef et du choeur.

 Les stalles

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Miséricorde:
petite saillie de bois attachée sous le siège d'une stalle et sur
laquelle on est en quelque manière assit lorsque le siège est levé.
Sans cette saillie le Clergé serait presque continuellement debout.
réf : dictionnaire de l'Académie française, 179_, BnF Gallica.

Les armoiries

Mo_armoi_papales (FILEminimizer)A droite du maître-autel, les armoiries  représentées sont celles du pape Léon XIII (pape de 1878 à 1903).

On y retrouve les attributs du Saint-Siège : la tiare à trois couronnes, les clés (de Saint-Pierre) posées en sautoir  avec une croix découpée dans le panneton.
La partie centrale est propre aux armoiries de Léon XIII.

D'azur au cyprès de sinople planté sur une plaine de même 
accompagné au francs quartier d'une comète d'or et en pointe 
de deux fleurs de lys d'argent, à la fasce d'argent brochant 
sur le tout (réf. Wikipédia)

 

Mo_armoi_eveque (FILEminimizer)A gauche du maître autel, ce sont les armoiries de l’évêque de Coutances et d’Avranches.

Le chapeau est accompagné d’une cordelière à dix houppes qui indiquent un évêque. La croix de procession est le signe de l’ordre épiscopal.
La mitre et la crosse symbolisent  le Bon Pasteur. Tournée vers l’extérieur, la crosse signifie que la juridiction s’adresse aux fidèles (pour un abbé, la crosse est tournée vers l’intérieur car il s’adresse aux moines de son abbaye).

La partie centrale représente les armoiries de Abel-Anastase Germain (1883-1897), évêque de Coutances et d’Avranches au moment de la construction de l’église.

Écartelé : au 1er et 4e, de gueules à la main bénissante, de
carnation, poséee en fasce, entourée  d'un nimbe crucifère d'or,
et mouvant d'une nuée d'argent ; au 2e et 3e d'azur à un M 
couronné, le tout à l'antique, d'argent, et sur le tout,
d'or, au saint Michel de carnation, les ailes éployées au natural,
habillé de pourpre, foulant aux pieds un dragon de sable et le 
perçant d'une lance de gueules. (réf Wikipédia)

 Les culs-de-lampe de la nef

MO_cul_de_lampe_Filemimi (5)

Cette sirène au visage très humain est chargée de symboles : elle est à la fois merveilleuse par sa féminité et démon par sa réputation de dévoreuse d’hommes.  Est-ce la caricature d’une personne identifiable à l’époque de la construction ?

 

Mo_cul_de_lampe_janus (FILEminimizer)

 

Face à elle, de l’autre côté de la nef, un Janus représentant la Prudence regarde à la fois vers le passé et vers l’avenir.

 

MO_cul_de_lampe_Filemimi (7)

 

 

 

La salamandre est l’esprit du feu dont elle se nourrit. Elle ne peut y être détruite.
Elle symbolise la foi indestructible en Dieu.

 

 

 

MO_cul_de_lampe_Filemimi (6)

L’aigle représente saint Jean l’Évangéliste, le serpent personnifie le mal.
La vue exceptionnelle de cet oiseau lui permet de discerner les moindres détails, tel saint Jean qui s’est élevait très haut dans la compréhension de la parole de Dieu.
L’aigle combat le serpent ; par ses Évangiles saint Jean combat le mal.

Les culs-de-lampe du choeur

MO_cul_de_lampe_Filemimi (10)                              MO_cul_de_lampe_Filemimi (9)

Se faisant face, deux visages très expressifs s’observent. Si la figure de gauche parait être celle d’un notable, il semblerait que le personnage de droite soit un prêtre avec son rabat et sa coiffure qui rappelle une tonsure.
Est-ce, à gauche, un donateur (Delabroise ?), le maire ? et à droite, est-ce le curé Le Provost, initiateur actif de la construction ?

Deux autres culs-de-lampe du choeur attirent l’attention.

MO_cul_de_lampe_Filemimi (2)

MO_cul_de_lampe_Filemimi (1)

 

 

 

 

 

Qui est ce personnage de droite avec ses petites ailes de démon faisant face à des diables ?

 

MO_cul_de_lampe_Filemimi (8)

 

Dans la partie droite du transept, se cache un autre cul-de-lampe remarquable. Bien qu’abîmé, on distingue les cornes du personnage !

 

 

 

 

 

Les vitraux

En cet après-midi d’automne ensoleillé, les vitraux de style Art Déco filtrent une lumière qui accentue les couleurs bleutées des statues. Aucune date, aucune référence d’atelier n’ont été trouvées sur ces baies vitrées.

Les statues de saint Antoine et de saint  Martin se font pendant de part et d’autre du maitre-autel. Saint Martin, patron de la paroisse, est placé à gauche.

 Le carrelage de la nef

Daté de 1914, le carrelage joue avec la géométrie des vitraux.

Les autels du transept

Dans le transept gauche, l’autel est consacré au Christ et au Sacré-Coeur, dévotion au Coeur du Christ en tant que symbole de l’amour divin.
Les lettres S et C entrecroisées du pied d’autel sont là pour le rappeler.

Mo_autel_SC (FILEminimizer)

Dans le transept de droite, l’autel est consacré à la Vierge Marie. Le monogramme du pied AM, Ave Maria, nous le rappelle.

Mo_autel_vierge (FILEminimizer)

Juste à côté, sur le mur, une plaque en marbre commémore la mémoire du généreux donateur Delabroise. C’est à cet endroit qu’il repose, les travaux de rénovation ayant respecté sa sépulture.

Les cloches

Invisibles pour le profane, deux cloches rythment la vie du village. Leur acte de naissance est gravé dans le métal.

Mo_cloche_Marie_julie_francoise (FILEminimizer)

Marie Julie Louise Françoise

Bénite le 16 novembre 1924
par Mr BOUCHARD curé doyen de Ducey
J’ai été nommée
Marie Julie Louise Françoise
par Mr François LEGUERINAIS
et sa mère Marie LOTTIN
et par MR François BOUGON
et Louise LOQUÉ épouse de Jules VAUPRES

Mo_cloche_gabrielle_Marie_louise (FILEminimizer)

Gabrielle Marie Louise Léonie

SS PIE XI étant pape
Mr LEPETIT vicaire capitulaire
MM
Abbé LEBOUTEILLER administrateur
F. LEGUERINAIS maire
Je suis due à la générosité
des paroissiens du Mesnil-Ozenne

Cornille HAVARD à Villedieu

A l’opposé, mais dans l’obscurité, on peut déchiffrer certains parrains et marraines : Léon Biorel, Marye Pinel, François Guibert, Marie Louise N…


 Très peu de renseignements écrits concernant la construction de cette église sont venus jusqu’à nous.

Nous sommes donc intéressés par tout document se rattachant à cette période de grands travaux. Merci de bien vouloir nous en faire part.

Publicités
Cet article, publié dans Mesnil-Ozenne (le), est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s