Avant les vacances …

Le printemps s’en va, les roses sont écloses ;
Sur les flancs des coteaux déjà court l’épi blond

Danse_kaEh oui, c’est l’été. La session 2015/2016 se termine pour l’Histothèque Jean-Vitel. Mais l’heure n’est pas encore venue de danser et chanter, le verre à la main, près du barbecue où dorent des côtes de Pré-Salé, le célèbre Dans les plaines de l’Ukraine… aux accents si romantiques.
Avant de bronzer sous le chaud soleil du sud-manche, nous tenons à vous informer des prochains évènements.

 

 Crollon

À la demande de la municipalité de Crollon, l’Histothèque Jean-Vitel présente le 10 juillet 2016, une série de documents, extraite de son exposition de 2015 consacrée à  la commune. Cette présentation est en relation avec le déjeuner champêtre organisé le même jour par le comité des fêtes.

Il serait dommage de ne pas être présent !

Le forum des associations, le 10 septembre 2016

Notre association aura son stand.
Vous êtes intéressé par nos activités ? venez nous rencontrer salle du stade à Ducey.

L’exposition de l’Histothèque Jean-Vitel

Manifestation à ne pas manquer ! Le point fort de 2016 !

Expo_2016_Affiche (FILEminimizer)

À cette exposition, réalisée pendant les journées du patrimoine, seront présentées les activités humaines de la Grande-Rue : commerces et habitants qui ont marqué la commune.

Il est également prévu, si le temps le permet, une visite guidée de cette Grande-Rue.  Ce nouveau projet est en cours de finalisation.

Donc retenez les dates : 17 et 18 septembre 2016

Un nouveau site ami

Un beau projet en cours, le site de l’association Résonances.
Il se construit peu à peu, visitez-le et n’hésitez pas à y laisser vos remarques ; les auteurs seront heureux de lire vos commentaires.

le lien pour y accéder : Resonances50

resonnances.jpg


Une gloire locale

Une autre grande manifestation, pour la région, est le passage du Tour de France.
L’Histothèque ne peut faire l’impasse sur cet évènement, oh combien historique. Et, c’est avec le souvenir d’une gloire cycliste ducéenne inoubliable, que notre association se joint à la fête mondiale du vélo.

Voici, les archives étant rares, la courte biographie du Roi de la Petite Reine de Ducey.

Très tôt, notre futur champion développe des dispositions pour le vélo. Pour satisfaire cette noble attirance, toute sa famille s’unit pour lui offrir, lors d’un anniversaire ce magnifique cadeau. Il en est toujours très ému.

Cheval_bois_detoure (FILEminimizer)

Mais très vite, ses dispositions vélocipédistes changeant de braquet, le « trois roues » devient nettement insuffisant pour son ardeur juvénile.

Grâce à des relations familiales, il est fait appel à un artiste pour combler de bonheur le gamin. Spécialiste des roues en tout genre, le charron du village, Auguste Tencère (si, si, il a bien été charron à Ducey) lui fabrique, sur mesure, un splendide vélo en bois.

Cadre_bois

Le charron, avec sa création

Mais, lors d’une des fêtes du village, le premier dimanche d’août, notre jeune éphèbe est troublé, comme bien souvent le sont les jeunes gens, par le char de la Reine. Les Déesses !

Mon Dieu, qu’elle est belle sur son trône, se dit-il. Si je veux la Reine, il faut que je brille avec ma petite reine !

kiraviFinie  la période carton rigide et épingle à linge pour imiter le bruit d’un moteur ! Finie aussi la décoration « Kiravi » dans les rayons, avec les bouchons multicolores de cet excellent vin, acheté en cachette à la Normande (le vin étant, bien sûr, vidé dans le caniveau, un champion ne boit pas)  !

Et c’est ainsi que débute son engagement dans les compétitions cyclistes. Pour s’aligner dignement sur la ligne de départ, cassant son petit cochon, il  achète, au meilleur revendeur de Ducey, une magnifique bicyclette de course, avec freins, guidon de course, dérailleur multi vitesse, porte-bidon et cale-pieds. Splendide.

Il est de toutes les courses locales et régionales. On le voit même, un jour, prendre le départ au côté d’un futur grand : Jacques Anquetil. Il est vrai que, rapidement, il ne put qu’admirer, là-bas, à l’horizon, le dossard du futur multi-vainqueur du Tour de France.

Son moral frise alors la déprime, mais il doit admettre qu’il manque d’entrainement. Monter et descendre quatre fois par jour la Grande-Rue commerçante n’est pas suffisant.

Son ami le charron lui conçoit, pour un faible prix, une piste cyclable d’entrainement.

entrainement

Dès lors, tôt le matin, les Ducéens le voient tourner en rond avec un ami fou de vélo lui aussi.

Cela suffit-il pour pouvoir être remarquer par la reine de la fête ? Les archives sont muettes sur ce sujet.

En revanche, on y apprend que, ce jeune homme, bricoleur génial, doué de ses mains, est l’inventeur de la bicyclette pour fiancés.
acatene_doublage (FILEminimizer)

Ah, qu’il est doux, Marilou,
De pédaler
Roue dans la roue…

Mais le succès commercial de cet engin n’est pas au rendez-vous. Peu pratique pour la gente féminine, une malheureuse erreur de conception en est la cause. Le grand penseur Pierre Desproges l’avait déjà évoquée, dans des termes qu’on peut résumer ainsi : Oncques ne vit-on une femme enfourcher un cadre supérieur dans la rue ?

Pourtant, notre jeune galant aime rouler en charmante compagnie, un croquis de ces années insouciantes nous est parvenu.

repos_apres_course (FILEminimizer)

Ah, folle jeunesse !

 

Il faut dire qu’il sait aborder les jeunes filles, bouleversant leur cœur avec son refrain préféré :  Lien vers sa chanson préférée

Les années passent, mais l’amour du vélo et l’entrainement restent. Cette fois c’est avec ses amis facteurs qu’il pédale, sous les couleurs de la Poste.

facteurs (FILEminimizer)

Inutile de l’indiquer, vous l’aurez tous reconnu sur la photo !

Les pentes aussi raides que des toits ne lui font plus peur. C’est le mollet vaillant qu’il parcourt les chemins.

Hélas, l’entretien du beau vélo coûte cher. Par crainte de la tuile financière, des ardoises chez les mécaniciens spécialisés, et surtout l’âge étant là, un beau jour notre champion local décide l’impensable : il raccroche ! et revend, un bon prix, son bijou de vélocipède à un amateur d’objets rares .

Est-ce la fin du monde cycliste pour cette ancienne gloire locale ?

Que non point. On le voit aujourd’hui, parcourant en roue libre la Grande-Rue commerçante de son village, tel Candide, avec une seule pensée en tête  :

Et maintenant, cultivons notre jardin.

brouette (FILEminimizer)

L’heureux homme


NB : Toute ressemblance avec une personne vivante ou ayant vécu dans la région, ne serait qu’une pure coïncidence troublante. Mais l’auteur de l’article ne jure de rien, la réalité croisant parfois la fiction.

Publicités
Cet article a été publié dans ⇒ Divers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s