Le Tour de Normandie, à Ducey

Le Tour de Normandie cycliste est devenu une épreuve de renommée nationale.

Créé en mai 1939, il connait dès son origine un vrai succès. Son départ est donné, à Caen, le 19 mai, deux jours après la célèbre course Bordeaux-Paris, longue de 572 kilomètres, à couvrir en une seule journée !

Le journal Ouest-Éclair couvre les trois étapes du Tour de Normandie.

Tour_Normandie_1939_05_17_Ouest_Eclair_1 (Reduction)

La seconde étape

Tour_Normandie_1939_05_seconde_etape_Ouest_Eclair (Reduction)

Réclame !!!

1924_recadree (Reduction)

Résumé de l’épreuve

Tour_Normandie_resume_Ouest_E_24_mai_1939 (1) (Reduction)Tour_Normandie_resume_Ouest_E_24_mai_1939 (2) (Reduction)Tour_Normandie_resume_Ouest_E_24_mai_1939 (3) (Reduction)Tour_Normandie_resume_Ouest_E_24_mai_1939 (4) (Reduction)Tour_Normandie_resume_Ouest_E_24_mai_1939 (5) (Reduction)

 

A peine créé en 1939, il fut malheureusement interrompu en raison de la guerre.

Reclame_velo_1939 (Reduction)

 

Il faudra attendre 1956 pour qu’une nouvelle édition soit mise sur pied. Cette année-là, le Breton, Armand AUDAIRE, remporta l’épreuve devant le Normand, Eugène LETENDRE de Saint-Hilaire-du-Harcouët.

A Ducey, le cyclisme était bien ancré grâce au Vélo-Club créé lui aussi dès 1939. Ce club fut associé à cette épreuve par trois fois en 1959, en 2005 et en 2010.
Pour mémoire, en 1959, celui-ci jouissait d’une excellente réputation, ayant déjà à son actif l’organisation d’une épreuve du Maillot des As, de Paris-Normandie et du Championnat de Normandie de cyclo-cross en 1958. Un de ses coureurs, Robert LAURENT, remporta le titre de Champion de Normandie.
Tout naturellement, pour la 5e édition du Tour de Normandie, en 1959, les organisateurs décidèrent de programmer la première étape entre Cherbourg et Ducey.

Le Tour de Normandie 1959

Le dimanche 10 mai 1959, cinquante-six coureurs, répartis en 7 équipes, prirent le départ à Cherbourg.

Voici la liste des engagés au départ de cette première étape Cherbourg –Ducey, longue de 186 km.

Cycles BERTIN
Dir. Sportif : LOSFELD –Commissaire : JOUBIN V.C Avranches

1 BLAVIER Jean-Baptiste (Belge)
2 CAILLEAUX René (Belge)
3 CONTI Antonio (Italien)
4 DELBECQ Jacques (Belge)
5 DENUTTE Raymond (Belge)
6 DHAENE Jacques (Belge)
7 DUBART Willy (Belge)
8 MIELE Francisco ( Italien)

Cycles La Flèche d’Or
Dir. Sportif : VINCENT –Commisaire ROGER V.C Avranches

31 PERLY Henri ( P. Le Mans)
32 DANGUILLAUME Jean (A.V.Tours)
33 DANGUILLAUME Roland (A.V.Tours)
34 HUET Marcel (V.S La Ferté-Bernard)
35 HUET Eugène (V.S.La Ferté-Bernard)
36 LEBOULANGER Alphonse (E.C Le Havre)
37 LEBOULANGER Bernard (E.C. Le Havre)
39 DUBOIS Georges ( V.C. Rennes)

V.C. ROUEN –Café Cigogne
Dir. Sportif : Couraet –Commissaire:DARTUS V.C. St Hilaire

11 LEFRANC Elie
12 POULINGUE Pierre
13 BOUVATIER Claude
14 BISPE Jean-Claude
15 LEGRIS Roger
16 LEBAUBE Jean-Claude
17 WILMET François
18 DEMARE Marcel

V.C. COURBEVOIE
– 
ASNIERE
Dir. Sportif : SAUVAGE –Commissaire : AUBERNON V.C. St Hilaire

41 VERMEULEN Paul
42 BARDY Léo
43 DUEZ Henri
44 COUSSEAU Claude
45 VERNEAU Daniel
46 MAÏA Alfredo de Azevedo ( Portugais)
47 CASTRO Henrique (Portugais)
48 CLOAREC Michel

S.V. SENLIS
Dir. Sportif : DACGUIN –Commissaire :
CHARLES V.C. Pontorson

21 WASKO Joseph
22 SIMON Gérard
23 DRIEUX Daniel
24 BRALANT
25 HENWOOD Alain
26 ESTIVAL Raymond
27 LECLERCQ
28 BOITEL

U.S. CRETEIL
Dir. Sportif:REBIFFE-Commissaire:
DUFOUR V.C ; Ducey

61 JILLARD Barthélémy (Belge)
62 REBIFFE Jacques
63 SUTER Pierre
64 BIANCHI René
65 PRIMOUT Claude
66 KALUZA Jean
67 MAZURIER René
68 GAUTIER Henri

Equipe de Normandie
Dir. Sportif : CAUDRON –
Commissaire : LEMOUSSU V.C. St Hilaire

71 LEPOITEVIN Fernand (A.S. Cherbourg)
72 JULIENNE Roger ( Bayeux A.C)
73 FABRICE Marcel ( A.C Sotteville)
74 LECESNE Jean (A.S Cherbourg)
75 MOYTEAUX (U.V.Caen)
76 FONTAINE Michel (E.S. Caen)
77 DELAHAYE Jean (E.C. Lisieux)
78 MORIERE ( E.C. Lisieux)

Lariflette_1954

Lariflette, fidèle accompagnateur du cyclisme régional, dans Ouest-France

Monsieur Armand DUFOUR, membre du Vélo-Club ducéen et commissaire de cette première étape, en fait le résumé :

Le contrôle de départ s’effectue au café restaurant du Théâtre de Cherbourg, je suis affecté par M. LENEPVEU, comme commissaire à l’équipe de l’U.S Créteil dont la voiture a été désignée par le sort, voiture n° 1, je serai donc bien placé, car devant la voiture de Créteil il n’y aura que celle du Directeur de la Course.

Nous nous rendons au départ (qui a lieu Avenue de Paris) derrière les coureurs, par la Rue des Tribunaux, les quais, avenue François Millet, avenue de Paris.

Au cours de l’appel, le speaker nous apprend que le Belge Barthélemy JILLARD, de l’U.S Créteil, a battu jeudi dernier à Bruxelles le record de Belgique de l’heure en couvrant 45 kms 430.

Puis le départ est donné avec 5 minutes de retard (11h.35) –Les 56 partants font un démarrage sur les chapeaux de roue et la longue montée, à la sortie de Cherbourg, est montée en un rien de temps.

Dès le km 10, le Directeur de la course sort son drapeau rouge car une fugue se dessine déjà. Bientôt l’ardoisier nous indique qu’un groupe d’échappés comprend le n° 1 BLAVIER, le 5 DENUTE (Bertin), le 21 WASKO (S.V. Senlis) le 44 COUSSEAU, le 46 MAÏA, le 47 CASTRO et le 48 CLOAREC (V.C Courbevoie), le 64 BIANCHI, le 65 PRIMOUT le 66 KALUZA , le 67 MAZURIER et le 68 GAUTIER ( l’U.S Créteil) et le 74 LECESNE (Normandie).

Les passagers de l’U.S Créteil se réjouissent déjà car 5 de leurs coureurs sont dans l’échappée, mais l’un d’eux a la malchance de crever un peu avant St Pierre Eglise (km 12). Il doit laisser filer ses douze compagnons de fugue. Il se fait passer aussi par le peloton ; appliquant parfaitement l’esprit d’équipe, ses camarades de club : REBIFFE (62) JILLARD (61) et SUTER (63) l’attendent.

Nous stoppons, les mécanos s’énervent quelque peu mais le changement de roue s’effectue rapidement tout de même. Les 4 sociétaires de Créteil engagent une course poursuite à 50 km/heure de toute beauté, mais le peloton qui chasse ferme ne les a, bien sûr, pas attendu et ils ne pourront réintégrer le peloton qu’à St Vaast-La-Hougue (km 37), la poursuite aura donc duré 25 kilomètres ; Les 12 échappés comptent alors 1 minute d’avance. La pluie qui menaçait fait son apparition et durera pendant de nombreux kilomètres.

BOUVATIER (V.C. Rouen) crève à Valognes (km 55) il est attendu par BISPE et LEBAUBE et revient rapidement, cependant que POULINGUE (V.C. Rouen), J. DANGUILLAUME (La Flèche d’Or), DUEZ (V.C Courbevoie) et FABRICE (Normandie) s’évadent du peloton et se lancent à la poursuite des 12 coureurs de tête, qu’ils rejoignent au km 70.

11 kilomètres plus loin à La Haye du Puits (km 81) un regroupement général s’opère. Le train tombe mais l’accalmie est de courte durée car à Lessay (km 89) le drapeau rouge fait une nouvelle apparition. En effet une nouvelle échappée de 12 hommes prend corps. Les fuyards sont : le 1 BLAVIER, le 2 CAILLEAUX, le 5 DENUTTE et le 8 MIELE (Bertin) le 23 DRIEUX (S.V. Senlis) le 35 Eugène HUET et le 37 Bernard LEBOULANGER (La Flèche d’Or) le 42 BARDY, le 43 DUEZ et le 44 COUSSEAUX (V.C. Courbevoie),  le 64 BIANCHI (U.S.Créteil) et le 76 FONTAINE (Normandie). Entre temps PERLY (La Flèche d’Or) doit changer de roue, mais, attendu par Marcel HUET, DUBOIS et Roland DANGUILLAUME, il réintègre rapidement le peloton.

Le ravitaillement ayant lieu à Périers (km 99), on doit passer les coureurs pour aller préparer les musettes.

Sur les lieux même du ravitaillement, DRIEUX crève et doit laisser filer ses 11 camarades d’échappée, lesquels comptent 30 secondes d’avance sur JULIENNE (Normandie) et DEMARE (V.C. Rouen), et 50 secondes sur tous les autres coureurs. DRIEUX repart avec le peloton, plusieurs coureurs manquent leur musette. BARDY est bientôt largué du groupe de tête et essuyant un fameux coup de pompe, rapidement dépassé et oublié par le peloton. On pense à son abandon mais courageux il continuera seul et arrivera à Ducey juste devant la voiture balai avec près d’une demie-heure de retard, cependant que JULIENNE et DEMARE parviennent à leurs fins et rejoignent le groupe de tête. Les 12 echappés augmentent leur avance qui se chiffre par 2 minutes 15 à Coutances (km 113) et par 3 minutes 10 à Granville (km 142).

A la sortie de Granville, POULINGUE crève mais avec l’aide de BISPE et de LEGRIX, il reprend vite sa place au sein du peloton.

On apprend que MIELE a crevé à Jullouville (km 150) mais immédiatement secouru, il reprend tout de suite sa place en tête plus heureux que FONTAINE qui doit changer son boyau arrière à Carolles (km 153) et de fait se fait absorber par le gros de la troupe.

Les kilomètres commencent à se faire sentir et plusieurs ont du mal à suivre le train, SUTER, KALUZA et MAZURIER de Creteil se font même décoller mais serrant les dents ils reviennent.

Nous abordons la longue côte de la gare d’Avranches, le peloton éclate et nous remontons LEFRANC (V.C. Rouen) PRIMOUT, SUTER, KALUZA (Créteil) et VERNEAU (V.C. Courbevoie), puis BRALANT (S.V. Senlis), CLOAREC, MAÏA, CASTRO (V.C. Courbevoie) BOUVATIER (V.C. Rouen) JILLARD (U.S Créteil) et WILMET (V.C. Rouen) puis DELBECQ (Bertin) MAZURIER (U.S Créteil), FABRICE (Normandie) Pierre BOITEL (S.V.Senlis) puis VERMEULEN (V.C. Courbevoie) et Marcel HUET mais nous n’arrivons pas à doubler le reste du peloton car nous arrivons dans les « M » nous sommes donc bloqués dans le milieu des coureurs et plusieurs d’entre eux dont les noms précèdent profitent du sillage de notre voiture pour réintégrer le peloton ; le Directeur de la course n’est pas content de cela et nous interdit le passage, il nous autorise tout de même à passer le peloton au « V ». Nous remontons donc le peloton en avant duquel et légèrement détachés se trouvent PERLY (La Flèche d’Or) et ESTIVAL de Senlis. On remonte ensuite Eugène HUET qui faisait partie de l’échappée et qui victime d’une crevaison est occupé à changer de roue, puis JULIENNE( qui est en difficulté par suite de fringale) et COUSSEAU, puis un groupe de cinq comprenant : BLAVIER, DUEZ, DEMARE, Bernard LEBOULANGER et DENUTTE.

Nous arrivons enfin derrière notre coureur de Créteil, BIANCHI, accompagné du Belge CAILLEAUX. Nous nous plaçons derrière les 2 hommes pour assister à leur sprint, mais il n’y a pratiquement pas de sprint car BIANCHI, fatigué est nettement battu par CAILLEAUX.

Sur la ligne d’arrivée, avenue Emile Dehousse, face à la gendarmerie, on apprend que ce n’est pas CAILLEAUX le vainqueur mais son camarade d’équipe MIELE qui s ‘était détaché, seul, à la sortie d’Avranches !

Classement de la première étape Cherbourg-Ducey
longue de 186 km

Il est à noter que pour un système de bonus, le nombre de kilomètres d’une étape est souvent surévalué. C’est le cas, ici, où le journal indique 190 km.

Tour_Normandie_etape_1 (Reduction)

Prochainement, la deuxième étape et la suite de l’article, mais avant un peu de réclames

 

A suivre …

Publicités
Cet article a été publié dans ⇒ Divers, Ducey. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s