Accueil

Anniversaire du Protestantisme,
un arbre généalogique exceptionnel

Cet été, la bibliothèque intercommunale de Ducey accueille l’exposition consacrée au Protestantisme à Ducey, visible gratuitement, aux heures d’ouverture, 2 rue du Pressoir.

La pièce maîtresse est l’arbre généalogique de la famille DELAROCHE, dont plusieurs membres sont bien connus des Ducéens. Leurs nombreux ancêtres, dont les racines remontent au XVIème siècle, permettent d’établir des liens avec le château et le Comte Gabriel 1er de Montgommery, Seigneur de Ducey, gentilhomme de la cour de France, régicide involontaire.

Pour un complément généalogique, notre site : GeneaVitheque 

Affiche Protestantisme bibli (Reduction)


La Butte Rouge

le premier roman d’Yves Murie

Butte_Rouge_Y_Murie (Reduction)

Avranches sous la Terreur

Yves Murie, journaliste, écrivain et membre de l’Histothèque Jean-Vitel de Ducey, vient de publier aux éditions Rivages de France son premier roman, La Butte Rouge, qui nous entraîne à Avranches aux jours noirs de la Terreur.

Novembre 1793 : l’armée catholique et royale de Vendée occupe Avranches, que viennent de fuir les autorités républicaines. Pendant une semaine, la ville se trouve comme suspendue entre deux mondes, tandis que les Vendéens, poursuivant leur virée à travers la campagne normande, investissent Granville. Mais là s’arrête leur progression : battus au pied du Roc, les Vendéens refluent vers Avranches puis, découragés, repassent le Couesnon, laissant les Avranchinais aux mains des sans-culottes, qui vont organiser une répression féroce, pourchasser les lambeaux de l’armée vendéenne et déshonorer la République en perpétrant d’odieux massacres.
Ce contexte historique dramatique sert de fond au roman d’Yves Murie, qui met en scène deux jeunes gens que tout sépare, un paysan, P’tit Louis, et une aristocrate, Charlotte, mais qui, ballottés par les événements, finiront par échapper à leurs poursuivants et à faire triompher un amour longtemps improbable.
Le livre est joliment illustré de dessins de Christelle Murie, belle-fille de l’auteur. Les paysages de l’Avranchin, depuis la colline d’Avranches jusqu’aux rives de la Sélune, jusqu’à Saint-Quentin, imprègnent ce récit et lui donnent un charme que souligne Mona Ozouf, cette grande dame de la littérature française, dans la préface qu’elle a bien voulu consacrer à l’ouvrage :

Le savoir instinctif de P’tit Louis, c’est peu de dire qu’Yves Murie le partage. Comme le jeune charretier, il connaît les raidillons et les descentes, les méandres de la Sée, les lacets de la route et les lieux où elle s’encave sous les feuillages. Plus encore qu’un historien, il est un géographe averti et un peintre doué. Le paysage de l’Avranchin est omniprésent dans son récit. On y sent la mer à deux jets de pierre des champs, avec, dans une soudaine trouée des haies, le spectacle des tangues grises de la baie dominées par la sombre silhouette du Mont Saint-Michel .

La Butte Rouge, 200 pages, éditions Rivages de France, 18 €.

? Le coin de l’entraide ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 Pour les identifier, cliquez ici L’énigme ?!!  cliquez ici

Le coin de l’Ancien

Une menuiserie

Charles Patarin nous a laissé ce souvenir, lorsqu’il été photographe à Ducey (De 1923 à 1932, environ).

Du_Menuiserie_JPG_600dpi (Reduction)

De quel atelier s’agit-il ? Et en quelle année (indice, c’est un hiver neigeux !)

Voici un grossissement de l’enseigne fixée sur le pignon de la maison.

Du_Menuiserie_JPG_detail_2_2

Pour les plus forts :

Du_Menuiserie_JPG_detail_1 (Reduction)

Un autre détail grossi montre des personnages avec un chien.
Qui sont ces personnes ?

Pour les très très forts :
De quelle race est le chien ? Quel est son nom ?

Contactez-nous par courriel (bandeau droite de cette page)


La laiterie de Ducey vers 1920

bat-pierre-reduction


Re – nouveau 

La Halle aux merciers  On peut se demander pourquoi la rue principale de Ducey, bordée de commerces, s’élargit dans la partie basse. En fait, elle était occupée autrefois par une grande Halle nommée la Halle aux merciers, une des trois halles de la ville. …

Le pôle culturel de la Communauté de communes.  Le Pôle culturel de la communauté de communes du canton de Ducey est un bâtiment ancien qui abrite aujourd’hui de nombreux acteurs sociaux culturels. Construit vers 1847, il évolue en fonction des divers besoins de la population et s’intègre dans l’histoire de la commune…

Le Monument aux Morts de Ducey, une œuvre de Gabriel Forestier : Au lendemain de la première guerre mondiale, la France tente de se relever malgré les pertes massives des hommes au combat.  Afin d’honorer tous ces disparus et grâce à la mobilisation des anciens combattants, des monuments rappelant ce sacrifice sont érigés dans la quasi totalité des villages français…

 La main de feu  Il s’agit de l’apparition, à Ducey (Manche) en 1875, de l’âme de Louise Le Sénéchal, à son mari Jean Le Sénéchal. Elle lui demande des prières et lui laisse, sur son bonnet, l’empreinte de cinq doigts de feu