Le Mesnil-Ozenne : les maires

Le Mesnil-Ozenne

Pour en savoir plus sur l’élection des maires, voir l’article « Communes & maires »

Liste établie à partir des registres d’état civil et des registres de délibérations du Mesnil-Ozenne (quand ils existent).

Signature
ou photo
Les Maires

Du : 02/1790 à 1803

???

février 1790 : premières élections municipales en France
Les registres et documents étant inexistants au Mesnil-Ozenne, il n’a pas été permis de reconstituter la liste des premiers maires. Mais, comme dans toutes les communes, d’avril 1795 au 10/04/1800, la gestion est assurée par l’Administration Municipale du canton.
Gervais SAUVE, fils Michel, de Ducey en est le président.

Signature :MO_LOQUE_P_M_1802_maire

Avant 1803 à après 8/1804

LOQUÉ Pierre Marin

Les registres étant inexistants avant cette période, la date de sa prise de fonction est approximative.
Né le 31 décembre 1750 à St-Ovin, décédé le 31 mars 1837 au Mesnil-Ozenne, époux de Gilette Brière de Montgothier

 MO_DELABROISE_1805_maire

 Du : env. 10/1804 au : env. 10/1805

DELABROISE Antoine

Né à Avranches le 26/04/1779, il est décédé à Rennes le 17/06/1856.
Remarque : Il sera un donateur important de la commune, surtout lors de la reconstruction de l’église. Il est inhumé dans la partie droite du transept. Une plaque en marbre et l’autel  attenant rappellent son souvenir.

SignatureMO_PACE_1806_maire
:

Du : env. 11/1805 au 31/12/1806

PACEY 

Dernier acte de l’état civil signé le 31/12/1806.
Remarque : Est-ce Julien Pacé dont le fils Jean, 18 ans, est témoin sur certains actes de cette courte période ?

 MO_DELABROISE_1805_maire

De 01 janvier 1807 à env. 14/07/1829

DELABROISE Antoine

Premier acte le 2 janvier 1807
C’est l’adjoint Pierre LOQUÉ qui rédigera et signera les actes, par délégation, le maire étant absent de janvier 1819 à juin 1829, soit plus de 10 ans !

SignatuMO_LOQUE_P_1829_mairere
:

Du : Env. 14/07/1829 au : après 2/1831

LOQUÉ Pierre

Pierre LOQUÉ, Les Mares, ancien adjoint est nommé maire entre le 12 juin 1829 et le 14 juillet 1829 (même signature sur les registres)
Né 14 juin 1784 au Mesnil-Ozenne , décédé le 23 juin 1867 au Mesnil-Ozenne, époux de Anne Moissé.

SignaturMO_LOQUE_Gilles_1831_mairee :

 Du : env. 04/1831 Au : 31/12/1831

LOQUÉ Gilles

LOQUÉ Gilles est nommé maire entre février et avril 1831. (Les pages du registre sont manquantes sur le site des Archives 50)
Né en 1769, décédé le 7 mai 1836, époux de Thérèse Teurterie, de Bacilly.

SignatMO_BARBE_Boissiere_1849_maire

 Du : 01/01/1832 Au : env. 10/1840

BARBÉ Boissière Jean François

Il signe simplement « BARBÉ ».
Il est remplacé en tant qu’officer municipal par son adjoint Pierre LOQUÉ, ancien adjoint, ancien maire, de juillet 1838 à avril 1840 et de juillet 1840 à novembre 1840.

Signature :MO_LOQUE_Pierre_1840_maire

 De : env. 10/1840  Au : env. 10/1848

LOQUÉ Pierre

Élu maire entre le 28 septembre et le 29 octobre 1840. Il a alors 56 ans (ref. : mariage de sa fille Françoise en décembre 1840).
Du 9 au 31 octobre 1848, JOUENNE Henry, premier membre du conseil municipal est « chargé par la loi du gouvernement provisoire de remplir les fonctions d’officier de l’état civil ».
Deuxième mandat : déjà maire de 1829 à 1831.


Signature :MO_BARBE_Boissiere_1849_maire

 Du : env. 01/11/1848  Au : Env. 11/1860

BARBÉ Boissière Jean François

Dernier acte signé sur l’état civil le 9 septembre1860.
Né le 25 juin 1801, décédé le 12 septembre 1877, époux de Adelaïde Loqué.

SignMO_LOQUE_Jean_1860_maire

 Du : env. 11/1860 Au : env. 15/01/1866

LOQUÉ Jean

 Premier acte signé sur l’état civil le 16 décembre 1860
LOQUÉ Jean, dit Loqué Les Mares, né le 14 juin 1784 à St-Loup, décédé le 23 juin 1867 au Mesnil-Ozenne, marié le 16 décembre 1813 avec Perrine Lecompagnon.

SignatureMO_TROCHON_Thomas_1866_maire

 Du : env. 15/01/1866 Au : 12/04/1874

TROCHON Thomas

Élu vers fin janvier 1866
Réélu maire le 18/9/1870 par 9 voix/10
Réélu maire le 11/5/1871 par 9 voix/10.
Né le 6 mai 1805 à Ponts-sous-Avranches, décédé le 1er avril 1881 à Genest, époux en premières noces de Angélique Loisel (X : 1834) et en secondes de Angélique Langlois. (X : 1857) (Ref GeneaVitheque et Martine L)

SignatuMO_LOQUE_Pierre_1874_maire

 Du : 12/04/1874 Au : env. 10/1876

LOQUÉ Pierre Hilarion

Nommé maire du Mesnil-Ozenne par arrêté du ministère de l’Intérieur en date du 19/03/1874.
Né le 21 septembre 1819 au Mesnil-Ozenne, décédé en 1898, époux de Anne Laurence. .

 MO_LALOI_Jean_1876_maire

 Du : 08/10/1876 Au : 117/01/1883

LALOI Jean Félix

Élu le 8 octobre 1876, au premier tour par 5 voix sur 8 ( 2 conseillers municipaux sont absents)
Réélu le 20 janvier 1878, au premier tour avec 8 voix sur 9.
Réélu le 23 janvier 1881, au premier tour avec 9 voix sur 10
Le 17 janvier 1883, Jean LALOI démissionne.
Né le 23 janvier 1834, décédé en 1902, époux de Marie Lechaplain.

SignaturMO_LOQUE_Jean_B_1883_maire

 Du : 17/01/1883 Au : 20/05/1888

LOQUÉ Jean Baptiste

Suite à la démission de Jean LALOI, des élections ont lieu le 17 janvier 1883 pour élire un nouveau maire. Réélu avec 6 voix/ 8, Jean LALOI persiste dans sa démission.
Jean-Baptiste LOQUÉ est élu au second tour.
Jean-Baptiste LOQUÉ est réélu le 18 mai 1884 au second tour avec 8v/9, après le refus de LALOI réélu au 1er tour avec 6V/9.
Né le 1er décembre 1827, décédé en 1899, époux de Louise Lusley.

Signature :MO_LALOI_Jean_1876_maire

 Du : 20/05/1888 Au : 05/01/1902

LALOI Jean

Jean LALOI est élu le 20 mai 1888 avec 9 voix sur 9.
Jean LALOI est réélu le 15 mai 1892 avec 9 voix sur 9
Jean LALOI est réélu le 17 mai 1896 avec 9 voix sur 10
Jean LALOI est réélu le 20 mai 1900 avec 9 voix sur 10.

Signature :MO_CHALLIER_François_1904_maire

 Du : 05/01/1902 Au : 27/06/1915

CHALLIER François

CHALLIER François est élu maire le 5 janvier 1902 avec 9 voix sur 10, au permier tour
Il est réélu le 11 mai 1904 avec 9 voix sur 10 au permier tour.
Il est réélu le 17 mai 1908 avec 9 voix sur 10 au permier tour.
Il est réélu le 19 mai 1912 avec 8 voix sur 9 au permier tour, le conseiller François ANFRAY, malade, n’a pas pris part au vote.
Lors de la séance du 9 août 1914, le conseil « considère que M CHALLIER, vu son âge et et son infirmité ne peut remplir les fonctions qui lui sont confiées, a délégué pour lui suppléer François LEGUERINAIS jusqu’au jour où il pourra reprendre ses fonctions. En cas d’absence du délégué, les papiers seront visés par François DUCHEMIN ou Armand LEBRUN »
Le 27 juin 1915, François LEGUERINAIS est délégué par le préfet pour assumer les fonctions de maire.

Signature :MO_LEGUERINAIS_François_pere_1919_maire

 Du : 27/06/1915 Au : 12/09/1920

LEGUERINAIS François

Le 27 juin 1915 François LEGUERINAIS est délégué par le préfet pour assumer les fonctions de maire.
L’équipe municipale reste en place avec Louis HAMEL comme adjoint.
LEGUERINAIS François est réélu maire le 6 décembre 1919 avec 9v /10.

Signature :MO_LEGUERINAIS_François_fils_1953_maire

 Du : 12/09/1920 Au : 09/12/1954

LEGUERINAIS François (fils)

LEGUERINAIS François (fils) est élu conseiller en remplacement de son père, décédé.
Le 12 septembre 1920, élu maire au 1er tour avec 7 voix / 10, Louis HAMEL refuse la fonction. LEGUERINAIS François (fils) est élu maire au 2 ème tour avec 7 voix sur 10.
Il est réélu le 17 mai 1925 avec 9 voix sur 10, au premier tour.
Il est réélu le 19 mai 1935 avec 9 voix sur 10, au premier tour.
Il est réélu le 20 mai 1945 avec 6 voix sur 10, au 2 ème tour. (1er tour LEGUERINAIS 5 voix, YVON Albert 4 voix)
Il est réélu le 31 mai 1953 avec 7 voix sur 10, au premier tour.

SignaturMO_MAILLARD_Louis_1954_maire

 Du : 09/12/1954 Au : 01/01/1973

MAILLARD Louis 

Le 9 décembre 1954, suite à la démission de François LEGUERINAIS, élection d’un maire: 1er tour, YVON Albert, élu avec 10 voix/10, refuse le mandat.
Louis MAILLARD est élu au 3 ème tour avec 5 voix sur 11 (au 2ème tour, il a recueilli 4 voix/10). Le conseil municipal reste inchangé.
Louis MAILLARD est cultivateur.
Réélu le 25 mars 1959 avec 10 voix sur 11
Réélu le 28 mars 1965 avec 6 voix sur 11
Réélu le 26 mars 1971, au second tour avec 6 voix sur 11.

Signature :

 Du : 01/01/1973 Au : 20/06/1984

REGOUPEMENT de communes

Le 1 er janvier 1973, regroupement des communes de la Boulouze, du Mesnil-Ozenne et de Saint-Ovin.
Après la fusion, un maire est élu pour l’ensemble des communes avec le conseil s’y référant, ainsi que 3 conseillers délégués, dont un maire-délégué pour le Mesnil-Ozenne et un maire délégué pour la Boulouze.
La Boulouze et le Mesnil-Ozenne restent cependant dans le canton de Ducey.
Mais dès l’été 1983, le Mesnil-Ozenne souhaite retrouver son indépendance de fonctionnement , conséquence d’un litige concernant les travaux d’entretien du presbytère.  Suite à d’importantes fuites d’eau au toit, une mise hors eau est  souhaitée par le maire-délégué, la municipalité majoritaire de Saint-Ovin souhaite quant à elle la vente du batiment.
En avril 1984, une commission neutre de préparation de séparation est mise en place. Son président Guy Trochon est alors « maire délégué ».
La commune du Mesnil-Ozenne (155 habitants) est officiellement recréée par le préfet, le vingt juin 1984.

 MO_TROCHON_Guy_2006_maire

 Du : 30/01/1985 Au : après 2014

TROCHON Guy

Avec les élections du 30 janvier 1985, c’est la fin de la commission de séparation. L’équipe municipale est reconstituée par ces élections. Guy TROCHON, enseignant, né en 1953 est élu maire avec 8 voix sur 11.
Réélu en 1989, 1995, 2001 et 2008 et 2014.

Relations et filiations des maires

 

Barbé et Laloi

MO_Barbe_LALOI

 

Les LOQUÉ branche 1

 

MO_filiation_loquet_1

 

Les LOQUÉ, branche 2

MO_filiation_loquet_2

Un commentaire pour Le Mesnil-Ozenne : les maires

  1. Martine LOUBLIER dit :

    Bonjour,
    Pour compléter votre liste, j’ai la date de décès de Thomas TROCHON né e 3 mai 1805 décédé le 1er avril 1881 à Genets.
    Angélique Loisel veuve de Pierre RIOULT s’est remariée avec Thomas TROCHON en 1834, elle décède en 1856 et Thomas TROCHON hérite de la propriété du Mesnil Ozenne en 1856, il se remarie avec Angélique Colombe Langlois le 28/01/1857.
    Sur l’acte de décès de Genets il est mentionné une date de naissance au 9 juin 1805 (mauvaise lécture ou transcription ?).
    Mes informations proviennent des actes notariés mon arrière arrière grand père ayant racheté la propriété du Mesnil Ozenne aux héritiers de Thomas Trochon.

    Par ailleurs j’ai des photos sur lesquels sont présents les François Leguérinais père et fils et peut-être François Challier

    Bien cordialement
    Martine Loublier

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s